Le lieu de naissance des enfants de NoutChronique d'Egypte

About

Authors
Anaïs Tillier
Year
2014
DOI
10.1484/J.CDE.5.102509
Subject
Archaeology / Archaeology / History

Text

51

ANAÏS TILLIER

Chroniqued’Égypte LXXXIX (2014), fasc. 177 – doi: 10.1484/J.CDE.5.102509 (1) PLUTARQUE, DeIsideetOsiride, 12 = Chr. FROIDEFOND, Plutarque.ŒuvresmoralesV/2,

IsisetOsiris (Paris, 1988), p. 187-188. (2) Papyrus comptable d’Horhotep, cf. T.G.H. JAMES, TheHekanakhtePapersandOtherEarly

Middle Kingdom Documents (New York, 1962), p. 72-73. Seuls les trois derniers jours relatifs à Seth, Isis et Nephthys sont conservés. Les jours épagomènes associés à la naissance des dieux, sans toutefois que ceux-ci soient nommés, sont mentionnés à l’Ancien Empire dans les Textes des

Pyramides (Pyr., 1961c, formule 669), voir en dernier lieu A.J. SPALINGER, « Some Remarks on the

Epagomenal Days in Ancient Egypt », JNES 54/1 (1995), p. 33-34. (3) Kôm Ombo I, n° 31, 6-8 ; voir également S. CAUVILLE, Dendara. Le temple d’Isis II,

OLA179 (Louvain, Paris, Walpole, 2009), p. 276, n. 374. (4) Thèbes est associée à Osiris mais sans être présentée comme son lieu de naissance, cf.

PLUTARQUE, DeIsideetOsiride, 12 = Chr. FROIDEFOND, op.cit., p. 187-188 et 263-265 ; DIODORE

DE SICILE, Bibliothèque historique I, 13, 4 et 15, 1 = P. BERTRAC, Fr. CHAMOUX, Y. VERNIÈRE,

DiodoredeSicile.Bibliothèquehistorique.Livre I (Paris, 1993), p. 45-46 et 47. Voir également

J. YOYOTTE, « Une notice biographique du roi Osiris », BIFAO 77 (1977), p. 147. L’unique mention de Thèbes parmi les cinq villes s’explique sans doute par le rayonnement de la théologie osirienne et l’importance de la ville jusqu’à l’époque tardive. (5) Pour Osiris, voirOpet I, passim  ; S. CAUVILLE, LetempledeDendara.Leschapellesosiriennes 2, BiEtud 118 (Le Caire, 1997), p. 237-238. Pour Isis, voir id., Dendara.Letempled’Isis II,

Le lieu de naissance des enfants de Nout

Les circonstances de la naissance des cinq enfants de Nout – Osiris, Haroéris,

Seth, Isis et Nephthys – sont rapportées dans le traité De Iside etOsiride de

Plutarque (1). L’union de Geb et de Nout fut maudite par Rê qui priva la déesse de la possibilité de mettre au monde ses enfants durant le cycle annuel régi par le soleil. C’est avec l’aide de Thot et de la lune qu’elle obtint cinq jours qui n’appartiennent pas à l’année afin de donner naissance à ses cinq enfants. Les jours épagomènes (hrw5ḥryw rnpt), identifiés comme les dates de naissance des enfants de Nout, sont bien attestés dans les sources égyptiennes, le plus ancien document remontant au début du Moyen Empire (2). La naissance des cinq dieux tenue à la discrétion est évoquée dans un texte gravé à l’époque ptolémaïque dans le temple de Kôm Ombo. Nout y est qualifiée de p῾p῾(t)msw⸗sm nrḫy « celle qui met au monde ses enfants en secret » (3).

Les sources égyptiennes fournissent également une autre information omise dans le traité de Plutarque : les lieux de naissance des enfants de Nout (4). Trois petits temples partiellement conservés sont consacrés à la naissance d’un des cinq dieux. Le temple d’Opet à Karnak est dédié à Osiris, le temple sud de Dendara à Isis et celui de Qous, dont il ne reste que deux portes fragmentaires, appartient à Haroéris (5). Les inscriptions d’époque tardive gravées sur leurs 52 ÉGYPTE PHARAONIQUE

OLA 179 (Louvain, Paris, Walpole, 2009), p. 345-377. Pour Haroéris, voir les inscriptions de Qous (A. BEY KAMAL, « Le pylône de Qous », ASAE 3 [1903], p. 220 et 223), de Dendara (Dend. XII/1, 252, 8 ; Templed’Isis, 127, 9) et du temple d’Opet (Opet I, 163). (6) Ces temples sont à distinguer des mammisis, cf. Fr. DAUMAS, Lesmammisis des temples égyptiens (Paris, 1958), p. 29-41. (7) Des prospections menées par la mission genevoise dirigée par Philippe Collombert sont en cours à Hou. Un kiosque à podium redécouvert au cours de la campagne 2009 serait peut-être le temple de naissance de Nephthys, cf. Ph. COLLOMBERT, « Rapport préliminaire sur la première campagne de l’Université de Genève à Hou (juillet 2009) », BSEG 28 (2008-2010), p. 31-33. (8) La ville de Sou en tant que lieu de naissance de Seth est le résultat d’une lecture erronée d’un passage de la Pierre de Chabaka (K. SETHE, Dramatische Texte zu altaegyptischenMysterienspielen, UGAÄ 10 [Leipzig, 1928], p. 23-24). En réalité, il n’est pas question de la naissance du dieu, voir la traduction de D. MEEKS, Mytheset légendesduDeltaselon lepapyrusBrooklyn 47.218.84, MIFAO 125 (Le Caire, 2006), p. 266. Sur Seth seigneur de Sou, voir en dernier lieu

P. GRANDET, LePapyrusHarrisI(BM9999) 2, BiEtud 109/2 (Le Caire, 1994), p. 204, n. 835. Sur le culte de Nephthys à Hou, voir Ph. COLLOMBERT, « Les stèles tardives de Hout-sekhem (Houtsekhem et le septième nome de Haute-Égypte II) », RdE 48 (1997), p. 61-64. (9) Dend. XII, 183, 9-11 ; S. CAUVILLE, « Les inscriptions dédicatoires du temple d’Hathor à

Dendara », BIFAO 90 (1990), p. 86-87. (10) H. GAUTHIER, DG IV (1927), p. 92. (11) S. CAUVILLE, op.cit., p. 94 [10]. L’auteur propose la traduction « expulser » pour s῾Ꜣ῾. murs les nomment ḥwt-wtṯ « la demeure d’engendrement » du dieu (6). En l’état actuel de nos connaissances, aucun édifice comparable n’est connu pour Seth et

Nephthys (7). En revanche, des documents complémentaires présentés ci-dessous donnent Ombos et Hou comme leurs lieux de naissance respectifs (8).

LES SOURCES

Excepté les inscriptions des temples d’Opet à Karnak, d’Isis à Dendara et d’Haroéris à Qous, les sources évoquant les lieux de naissance des cinq enfants de Nout sont rares. À notre connaissance, seuls cinq documents fournissent une liste complète ou partielle. Tous d’époque tardive, on les rencontre à Dendara,

Edfou, Qous, ainsi que dans un papyrus de Tebtynis.

Doc. 1 Dendara, temple d’Hathor, extérieur du naos, bandeau de soubassement (Ier siècle avant J.-C.) (9) špstwsrtNbtyrḫytd(wt)rtꜢmJꜢt-dj(…)jr⸗t(w)sn⸗smWꜢstsꜢ⸗smGsys῾Ꜣ(῾)⸗t(w) (?)Njk(?)mNbytms⸗twNbt-ḥwtm-ẖnwḤwt-nṯr (10) (Isis) la vénérable et puissante, Celle-des-Deux-Maîtresses du peuple, qui est venue au monde à Iatdi (= Dendara). (…) Son frère (Osiris) est engendré à Thèbes, son fils (Horus) à Qous, le Damné (= Seth) est … (11) à Ombos, Nephthys est mise au monde à Hou. 53